12 mai 2014

89 Tapis volant(s) I

  Se lever le matin chez soi et se coucher le soir à Istanbul, par la magie d’un tapis volant moderne, qui protège du vent et de la pluie, certes, mais qui réduit la beauté du paysage vu d’en haut, à l'étroitesse d’un hublot.   (Viktor Vasnetsov - wiki) Après le désagrément du panorama réduit à la portion hublotesque, il y a l’interminable queue formée de la horde des touristes, surgis aussi bien d’Orient que d’Occident, mélangeant leurs us et coutumes vestimentaires devant les guitounes de la police... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 14:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]