26 avril 2015

129 Qui s'y frotte s'y pique !

Sur la route stratégique qui monte vers le fort Saint Elme à Port-Vendres (66), vit un homme qui apprécie ce qui pique : il adore les abeilles qui le font vivre comme apiculteur, tout comme il est passionné de cactus.           (les tableaux des prix des différents miels sur la route stratégique - 1ère photo du dessus - vue partielle des cactus - 2ème photo et dégustation - 3ème photo) Son jardin est un arboretum de cactus.  Qui s'y frotte, s'y pique, je parle de ses abeilles et de ses cactus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2015

128 Les voies du Seigneur sont impénétrables !

   Près de chez moi, il y a un étang avec des canards dedans et des renards en maraude qui s’intéressent de près aux canetons. Il y a aussi, un peu plus loin, le centre d’Emmaüs où l’Abbé Pierre a pris sa retraite et est enterré. Ne cherchez pas de rapport entre ces deux informations, il n’y en a pas. Dans ce coin tranquille perdu en rase campagne normande, je parle du site d’Emmaüs, ils ont une grande bibliothèque. J’y ai traîné il y a quelques semaines et en suis revenus avec quelques livres de poche choisis parmi des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 14:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 avril 2015

127 D'une effarante perversité

Ce sont les mots de Françoise Giroud reproduits sur la quatrième de couverture qui m’ont incité à lire ce roman : « d’une effarante perversité ». Je ne crois pas être pervers mais je constate que la perversité dans un roman m’attire vraiment. C’est donc que quelque part (comme on dit), une dose de perversité m’habite. C’est ce que je me dis. Je me servirais d’un roman « pervers » en miroir pour mieux déterminer quel est mon niveau (de perversité). En y réfléchissant, je ne vois pas comment je vais me... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]