27 juillet 2015

138 Des conflits géopolitiques sous couvert de religion

Chères amis et amies, je vous reproduis un article publié dans le "Monde des Religions". Une fois n'est pas coutume mais par les temps mauvais qui courrent, il est essentiel de comprendre.      "Des conflits géopolitiques sous couvert de religion" Propos recueillis par Matthieu Stricot - publié le 22/07/2015 Et si les conflits du Moyen-Orient contemporain n’étaient pas de nature religieuse ? Pour l’historien et économiste libanais Georges Corm, cette approche réductrice de la géopolitique ne sert... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 12:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2015

137 Science-fiction !

  Je n’ai jamais été attiré par la science-fiction. Je n’en ai donc jamais lu. J’en conclus que je n’aime pas. En fait je n’en sais rien et ne le saurai sans doute jamais. On est bien obligé de passer à côté d’un certain nombre de choses, le monde étant tellement diversifié et la vie si courte. Après cette introduction aussi faible d’esprit que la chaleur étouffante et humide étreint mon cerveau futile (je ne sais pas si ce que je viens d’écrire à un sens mais n’ai pas le courage de me relire), je dois avouer que j’ai acheté un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2015

136 Salman Rushdie

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/salman-rushdie-combattre-l-extremisme-n-est-pas-combattre-l-islam_1700597.html#cbBLYWyGeiELwR3U.01   A lire absolument comme une suite et non une fin à mes chroniques sur "Charlie". Dans la foulée de son énorme livre sur la biographie de Joseph Anton...(son nom d'emprunt sous la contrainte de la fatwa de Khomeiny après son livre "les versets sataniques")
Posté par Pierre Ferin à 14:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2015

135 Policier japonais.

Il s’appelle Sasagaki Junzo, il est Japonais et policier. On le rencontre dès la première page du roman où il entame une enquête jugée difficile qui n’aboutira pas. Le crime restera impuni à l’époque où il se produira. Alors, Sasagaki (Sasa pour les intimes) disparaît du roman quand plus rien n’avance dans son enquête. Le mort était un certain Kirihara Yosuke. L’homme s’appelait Matsuura Isamu. Nishimoto Fumiyo devait les assembler à domicile. Nishimoto Yukiho répondit-elle sans lever les yeux de son livre. Kinoshita Yumie... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 18:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]