31 août 2015

141 Cycle

  La tournure que peuvent prendre les choses en ce bas monde (plutôt bas en ce moment - mais ne vous leurrez pas, on peut toujours descendre plus profond - je suis pourtant un fieffé optimiste - quittons la parenthèse)!  J’avais lu fin juillet une critique du premier roman de Philip Roth (Goodbye Colombus) sur le blog d’André Blanchemanche (romanslus.canalblog.com), et, plus que convaincu, séduit, je m’étais décidé à le lire. Mais pour le lire, il eût fallu que je pusse l’acheter. Et pour l’acheter, il eût fallu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 août 2015

140 17 ans !

Qui pense à ses dix-sept ans ? Pourquoi dix-sept ans justement ? La fin de l’adolescence, le début de l’âge adulte ? C’est ainsi qu’on le ressent. Encore l’école, bientôt l’université. La liberté. Quitter ses parents et parcourir le monde seul. Pas encore très loin, mais déjà hors de la maison familiale. Pressions de la vie. Se voir un avenir, à construire. Jouir de la vie, insouciant. Libre. (Anna Karina par Bettina Rheims en 1988) Que signifie la liberté à dix-sept ans ? Décider de soi tout seul. Ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2015

139 Arizona-Istanbul

  Après avoir dévoré un premier roman de cette romancière, (chronique n°134 L'amour, pas la guerre!), dès que l’occasion s’est présentée, je me suis jeté sur un deuxième. Ce qui m’a déterminé, c’est la présence de la ville d’Istanbul dans le titre. En fait le roman se passe entre l’Arizona et Istanbul.   Istanbul m'est apparue comme une fracture. "Coincée" entre Occident et Orient, entre chrétienté et islam. Une incroyable fracture entre modernité et traditionalisme, entre laïcité et religiosité. Quand j’ai visité cette... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 12:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]