28 juin 2017

195 Régression !

Je ne sais pas ce qui me prend en ce moment, je ne lis que des bouquins qui me ramènent à mes premiers pas lourds et hésitants en ce bas monde terriblement terrifiant. (affiche de propagande du régime de Vichy) Je n’oublie pas que j’ai été conçu juste après le débarquement allié en Normandie en 1944. Ça ne date pas d’hier (genre de réflexions qui commencent à me sortir des lèvres spontanément, bon dieu c’est ça le vieillissement ?) Et pourquoi ne devrais-je pas l’oublier ce débarquement d’il y a près d’un siècle (va pas... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2017

194 L'insupportable perfection de l'être.

Pour une fois, je vais encore parler de moi ! Cette fois ci, de l'écrivant méconnu qui s'est enterré dans un coin de mon cerveau. Il vient de sévir une nouvelle fois en vous proposant un recueil de douze nouvelles contemporaines tour à tour drôles, ironiques, cyniques, érotico-sarcastiques mais aussi dramatiques, jamais éloignées de la vie telle qu’elle va dans la société ici ou ailleurs, autour du thème de la perfection de l’être, accessible à une élite, insupportable pour la majorité engluée dans la banalité. Vous pouvez... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 17:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2017

193 Est-ce que je crois ? (2)

 J’ai écrit la première partie de cette chronique en ayant lu seulement la moitié du roman de l’auteur en question. J’en avais déjà assez sous la plume et je trouvais même que c’était du lourd, à mon niveau évidement, je ne prétends à rien sinon à écrire ce que je ressens en rapport avec ce que je lis. J’étais effaré de découvrir l’ampleur de l’efficacité des mentalités que l’on m’avait fourrées dans le crâne à travers mon éducation catho (une dizaine d’années d’écoles confessionnelles quand même en primaire et secondaire) à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2017

192 Est-ce que je crois ? (1)

Lors de mon dernier passage en ma librairie préférée, ma main faussement innocente s’est emparé, alors que mon regard s’imaginait en train de s’occuper ailleurs, d’un roman sur et autour de la religion. La religion ! À un moment donné de sa vie, durant trois ans, l’auteur dont j’ai saisi le livre, s’est entiché de la religion et a eu la naïveté, la lâcheté, la vanité de penser que ce qui nous arrive a un sens. Allons-donc. À trente ans passés si j’ai bien calculé. Moi tout au contraire, puisqu’il faut bien en parler, puisque... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 10:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]