15 septembre 2019

257 Guerres hier, guerres aujourd'hui, guerres demains !

  Vous le savez comme moi, depuis que le monde est monde, existent les guerres. Guerres de conquêtes, guerres de défense, guerres de religions, guerres coloniales, guerres pour l'indépendance, guerres civiles et j'en passe sans doute, pas des meilleures, elles sont toutes plus guerrières les unes que les autres. Certains avancent qu'il y a des guerres justes et d'autres donc injustes. Si je comprends bien, si vous faites une guerre juste, vous le faites contre un ennemi qui mène une guerre injuste. Cela peut se discuter, du... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2019

256 Conques !

(Conques et son abbatiale)    Je ne suis jamais allé à Conques. Je ne vais pas tarder à y aller. J’ai très envie de découvrir ce village médiéval et son abbatiale. En attendant ce jour prochain, j’ai lu le petit dernier de l’auteur qui vient dont la première phrase commence par « La chambre numéro 14 de l’hôtel Sainte Foy à Conques… ». Ce n’est que le deuxième livre que je lis de cet auteur. Son style est époustouflant, en tout cas il m’époustoufle, comme dans « le très bas » bien que je ne le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 14:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2019

255 Cuba libre !

(Cuba libre)  Je parle pour ma génération, que les moins de cinquante ans ne peuvent pas connaître ! Jeunes, nous avons beaucoup fantasmé sur la révolution cubaine. Elle était atypique. Un groupe de 82 guérilleros débarqués de nuit depuis un voilier parti du Mexique s’est réfugié dans les montagnes (sierra Maestra) et a réussi en un temps record (25 mois) à conquérir la Havane. Il est vrai qu’au départ, Fidel Castro ne s’affichait pas communiste (tendance Khrouchtchev). Fidel et le Che (Guevara) devinrent les idoles des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 16:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2019

254 Sexisme !

(cathédrale Hallgrimskirkja) Par ces chaleurs caniculaires, je me suis accordé un petit tour en Islande, hein ? Quoi de mieux pour se rafraîchir le ciboulot ! Malheureusement, ce n’est qu’en imagination, mais de lire ces pages écrites dans le froid m’a quand même aidé à passer sans encombre ces jours entiers de cagnard. Des hommes intègres enquêtent et se font berner par des hommes de pouvoir sexistes et violeurs. C’est l’Islande d’avant l’indépendance (elle appartenait au Danemark) et pendant la deuxième guerre mondiale... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 16:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juin 2019

253 Espagnolade !

J’ai toujours été attiré par l’Espagne depuis mon enfance ! Pourquoi ? Je ne le sais pas. J’ai vécu la guerre civile espagnole des années après la défaite républicaine comme si j’y avais participé et j’ai toujours pensé que je me serais enrôlé dans les Brigades Internationales, mais je n’étais même pas encore né. No Pasaran ! Hurlaient-ils ! Ils sont pourtant passés. Si j’avais eu l’âge des actes irréfléchis, je l’aurais sans doute fait comme celui d’intégrer la guérilla du Sentier Lumineux en Colombie, ce que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mai 2019

252 Lotta Continua !

C’était en décembre-janvier 1968-69, j’ai quitté Jérusalem où j’habitais depuis quelques mois pour Istanbul. Ensuite j’ai traversé les démocraties populaires de l’Est (Bulgarie, Yougoslavie, Hongrie) en train le plus souvent de nuit. J’étais stupéfié par la tristesse déprimante des habitants de ces pays socialistes et la morosité des capitales visitées – Sofia, Bucarest et Budapest, en contraste avec l’activité trépidante de la magnifique et imposante Istanbul. Bien sûr c’était l’hiver, il faisait froid et il y avait souvent de la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2019

251 Pressé !

  J’étais pressé ! Je partais en voyage et le livre d’Erri de Luca que j’avais commandé était resté bloqué quelque part à cause d’une grève (sans doute) ou d’un blocage autoroutier en jaune. Je ne voulais pas partir sans prendre un livre à lire avec moi. J’ai besoin de lire autant que de respirer et aussi, quand je voyage, j’échoue parfois dans des chambres exigües dont le manque d’espace se concrétise en insomnie. De toute façon, j’ai besoin de partager une partie de ma journée avec un auteur. Je n’en dirai pas... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2019

250 La religion des hommes !

Une fois n’est pas coutume, je l’ai vue et écoutée à la Grande Librairie et aussitôt la voix qui commande en moi m’a dit d’un ton sans réplique, mon vieux (littéralement), ce livre est pour toi, il faut que tu te le procures. J’ai acquiescé aussitôt et je l’ai commandé au point presse-librairie du village. Il est arrivé quelques jours plus tard. Cette satanée voix peut se faire emmerdeuse quand elle m’oblige à accomplir sur le champ des actes qu’en tant que procrastinateur accompli, je remettrais bien au surlendemain si ce n’est à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2019

249 Café littéraire !

Il m'a bien plu ce café littéraire de Saint Nazaire. Il faut dire que la présence de 25 personnes m'a stimulé. Je me suis lâché ! J'ai tenté d'expliquer la première partie de ma vie, de 14 à 35 ans, et j'ai analysé à travers ce parcours ce qu'est la radicalisation. Plusieurs types de radicalisations (politique, religieuse et amoureuse) qui ont sans doute un tronc commun que j'ai tenté d'extrapoler dans mon roman sur "Marc Dubois".   Ma petite conférence d'une courte heure a déclenché un débat passionné et passionnant d'une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 16:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2019

248 Hallucinant !

Rien à voir avec les attouchements que j’ai subis à l’internat catholique quand j’avais 14 ans. Je m’en étais quand même ouvert auprès de ma mère qui a aussitôt pris rendez-vous avec l’abbé directeur. À la suite de quoi je fus exclu du collège pour « mauvais esprit ». Ha ! ha ! ha ! C’est ainsi que je découvris à 14 ans que j’étais doté pour la vie d’un mauvais esprit ! La bonne blague. Autant vous prévenir tout de suite, ma ridicule mésaventure n’a aucune commune mesure avec ce qu’il se passe dans le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]