21 octobre 2013

63 Certaines n'avaient jamais vu la mer !

  Avec l’achat du livre de la semaine dernière (j’apprends l’hébreu – voir chronique précédente), je ne m’étais pas encore aperçu que j’avais embarqué un deuxième livre de poche. Je ne m’en souvenais même plus jusqu’au moment où j’ai eu fini de lire le premier. Le plus incroyable est que le ticket de caisse prouvait pourtant bien que je l'avais payé ! Eh bien, en retirant le second de la pochette plastique, mes ami-e-s, stupéfaction !, et sur le champ pressentiment que je m’étais fourré le doigt dans l’œil. La... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 octobre 2013

62 Sépaskimapri !

   Je n’ai pas encore compris pourquoi je l’ai acheté. Je m’étais pourtant présenté à la librairie dans un état on ne peut plus normal. Apaisé, tranquille, les yeux furetant partout et mon petit doigt excité comme une puce, la routine. Je n’ai pas eu la sensation de me braquer une fois de plus sur mon passé. Peut-être ai-je cédé une fois encore au plaisir suave de me remémorer les beaux instants fugaces de cette jeunesse où tout semble encore possible, même un conte de fée. J’apprenais l’hébreu à Jérusalem et je coulais des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 16:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 octobre 2013

61 Pourquoi m'as-tu abandonné ?

  Que voilà une bien sournoise supplique ! Qui ne s’est senti un jour abandonné ? Par l’être aimé, par ses parents, par la chance, par les dieux, par Dieu lui-même ou par le Parti tout puissant. Certains furent même abandonnés par le Parti tout puissant après avoir eux-mêmes lâchement abandonné Dieu. Que celui ou celle-là (qui ne s’est jamais senti abandonné-e – il y en a, je le sais) me jette la première pierre ou passe son chemin. J’attends. Bon ! N’ayant pas été lapidé, je suis en mesure de continuer. Peut-être... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 octobre 2013

60 Je n'écoute plus France Culture dans ma voiture !

  Que ces mots sonnent bien à mes oreilles quand je me les répète lentement dans ma tête. Je trouve leur juxtaposition joliment balancée. Cette petite musique des sons m’enchante. Comme vous le voyez, il ne faut pas grand chose pour me contenter. Et bien voilà !, je n’écoute (presque) plus France Culture, ni dans ma voiture ni ailleurs. Le devrais-je ? C’est pourtant en écoutant cette radio que j’ai découvert Robert Misrahi. Une amie me signale qu’il y est encore passé il y a quelques jours pour parler du Désir, car... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 septembre 2013

59 L'avenir dure longtemps

  J’aime bien ce titre. Ne me demandez pas pourquoi, ce serait trop long à expliquer. D’ailleurs je n’aime pas expliquer. J’aime bien raconter, m’épancher, étaler ma vie, tout ce que vous voulez, sauf expliquer. N’insistez pas. C’est chiant d’expliquer. On croit avoir mis la main ou le cerveau sur une explication rationnelle ou corporelle et il s’avère rapidement qu’elle est bancale. Il y a toujours un aspect qui manque au tableau. Le détail qui tue l’explication. Alors il faut tout recommencer. L’explication est un éternel... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 14:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 septembre 2013

58 Désir-liberté-fantasme

   Finalement, après toutes les tentatives plus ou moins rocambolesques pour mettre fin à mes jours (voir chronique précédente), je me suis calmé, étant soudainement et durablement saisi par le désir de vivre (et non plus par une illumination obsessionnelle). Le désir est devenu pour moi le véritable moteur de la vie. C’est ce que je me suis toujours dit, depuis. Ne pas confondre désir et plaisir, soit dit en passant, je le dis au cas où ! Je fus donc guidé par toutes sortes de désirs, irréfléchis et réfléchis. Les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 septembre 2013

57 Je n’ai pas arrêté de me suicider !

C’est le moment d’en parler, je crois, au retour des vacances, quand on retombe dans son train train horriblement quotidien, quand on retrouve son désordre éternel, toutes ces petites choses encombrantes qu’on peine à ranger, parce qu’elles n’ont pas vraiment de place, des encombrants dont on ne peut plus se débarrasser sinon en se débarrassant une bonne fois de soi, tous ces papiers et documents qu’il faut absolument conserver pour préserver une identité, la sienne paraît-il, au milieu de toutes ces décisions qu’on traîne à prendre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 août 2013

56 Drôles d'oiseaux !

  Suis parti faire mon petit tour annuel en montagne. Le site que j’apprécie le plus en ce moment, c’est la Cerdagne, dans les Pyrénées orientales. Remarquez, quand je dis en ce moment, ça fait bien dix ans que j’y retourne quelques jours à chaque mois d’août. C’est une large bande de terre attachante aux horizons dégagés, bordés de quelques pics au pied desquels elle s’étend délicatement. De jolis villages la parsèment, Llo, Eyne et Dorres parmi ceux que je préfère. Deux sommets frisent les 3.000 m, le Carlit (2921 m) d’un côté... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 16:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
21 août 2013

55 Comme une vague

  Presque un an déjà et cinquante-cinq chroniques ! Je ne sais toujours pas ce qui m’a pris de commencer ce blog, mais je devais le faire. En fait, la question ne se posait pas pour moi. J’y suis allé. Pour quoi ? Pour qui ? Certainement pour moi d’abord, pour m’éclaircir. J’avais envie de retrouver les liens évidents entre ma vie et la littérature. Et de les resserrer encore davantage. Une façon personnelle de crier qu’on ne peut pas, qu’on ne devrait pas vivre sans littérature, que je ne veux pas vivre sans la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 16:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 août 2013

54 Sea, sex and sun (fun) !

  Continuons de surfer sur la vague des vacances, en ce pic du 15 août, et donc, après l’usine et sa plage explosive, (beau sun et belle sea bleue, chronique n°52) et parce que le fun, c’est tout le temps (sauf quand ce n’est pas possible), il ne me reste plus qu’à hâbler sur le sexe, si j’ai bien lu et tout compris du titre qui s’est imposé à moi. Et me voilà bien embêté d’avoir à parler de sexualité. En vérité, je n’ai rien d’un sexe hâbleur. Même si le sexe est par principe à la portée de tous, ce n’est pas aussi... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,