19 décembre 2012

20 Joseph Anton, héros malgré lui

Un beau matin (ou plutôt au milieu de la nuit, chez un ami, à Santiago du Chili), je me suis demandé si j’avais réussi ou raté ma vie. Voyez-vous ça ! Cette interrogation existentielle aussi pénible que soudaine (et sans doute salutaire), m’a permis d’écrire le roman goy dont je fais sans honte la publicité ici (et ailleurs). On n’est jamais mieux servi que par soi-même, il paraît. J’ai commencé par me dire (cette nuit-là au Chili) que j’avais raté ma vie, en comparaison avec celle de l’ami de quarante ans qui m’hébergeait,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 16:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 décembre 2012

(entre parenthèses)

Le moment fatidique est donc arrivé : 12/12/12 Alors qu’est-ce que c’est ? Le suspens est intolérable ! Ce n’est pas l’arrivée du beaujolais nouveau, beurk, c’est déjà passé… Ce ne sont pas encore les Fêêêêêtes, elles arrivent au grand galop…   C’est beaucoup plus que çà…et beaucoup moins à la fois... J'ai le plaisir de vous annoncer, chères amies et chers amis,  le top départ de la souscription pour la publication de mon deuxième roman qui s'intitule : Un roman goy   Vous trouverez... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 14:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 décembre 2012

19 J'en rigole encore (Tiens! En voilà une idée de cadeau qu'elle est originale)

Attention ! Plus que deux jours avant le 12 décembre ! Maman ! j’ai peur ! RDV ici   Je crois vous l’avoir déjà dit, Paul est mon ami. Je vous en ai même longuement parlé au cours de deux rubriques (6 et 7).      Je vous l’ai dit aussi, nous déjeunons une fois par mois ensemble dans un restaurant de la ville. Je vous rassure (si vous aviez besoin de l’être), Paul va beaucoup mieux. Ce n’est pas qu’il ait oublié sa mésaventure, elle reste inscrite en bas à droite dans sa mémoire vigilante,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 16:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 décembre 2012

18 MonothéismeS

(Attention ! Attention ! Mesdames et messieurs et néanmoins chères amies et amis, plus que 6 JOURS avant la date fatidique du 12 DECEMBRE 2012 ! Rendez-vous ici même ! Sinon, vous le regretteriez amèrement !)   Oh ! Les gars et les filles ! Quand je look cette photo de la manif de civitas, j’ai l’impression de régresser et de marcher sur la tête. Pas vous ? Au secours, l’Inquisition et le Moyen Âge reviennent ! (mille excuses, pas réussi à agrandir la photo !) Le monothéisme, je suis tombé dedans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
29 novembre 2012

17 La révolte des livres oubliés

(petit rappel : le 12 décembre approche à grands pas…ne le ratez pas - ici - vous ne vous le pardonneriez pas !) Je devrais faire attention à ce que j’écris. C’est ce que je me dis. Vous êtes sans doute de mon avis. Passe encore que je raconte n’importe quoi sur moi, ça me regarde après tout, personne ne va venir se plaindre pour me défendre. On peut aussi s’imaginer que je ne fais qu’inventer. Je ne serais ainsi qu’un affabulateur-né. Un écrivain en quelque sorte. Rien qu’en l’écrivant, j’éprouve du plaisir. Alors ? De... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 16:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 novembre 2012

16 Maman ! (vous allez me détester)

Tout le monde a (eu) une mère. Il faut bien sortir de quelque part. C’est la vie qui veut ça. La plupart des gens sont babas devant leur maman et je les comprends. J’aurais tant aimé ressentir la même émotion. Ce n’est malheureusement pas le cas. Il n’y a rien de plus sécurisant dans la vie. Même les brutes épaisses crient maman !, quand elles ont peur. Et pourtant, vous voulez que je vous dise ? Je ne supporte plus (en fait je ne l’ai jamais supporté) les gens sur Facebook (ou ailleurs) qui gagatisent sur leur mère en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 15:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 novembre 2012

15 Corsitude (bis) Dur dur !

(photo extraite du blog No country) Décidément, une raison supplémentaire de m’intéresser à Jérôme Ferrari vient de se révéler à moi : il a participé à la traduction du roman  Murtoriu de Marc Biancarelli (voir aussi la rubrique Corsitude – n°9), du corse au français. Eh oui ! Mes chères et chers ami-e-s, la langue corse existe. Et Biancarelli est de ceux qui la font exister. N’en concluez pas pour autant que je vais de ce pas acheter son livre (au Jérôme), sermon sur la chute de Rome, pas encore, ni a fortiori le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 10:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 novembre 2012

14 Cul-ture

  Pas plus tard qu’hier, un ami m’a dit (je ne vous dirai pas qui) : -il est pas mal ton bloguiot mais ça manque de cul. -Ah ! -Oui ! Il faut du cul pour attirer les badauds, mon vieux, surtout les mecs, quoique certaines gonzesses maintenant s’y mettent aussi…s’ils voient qu’il y a du cul, ils viendront plus facilement et peut-être qu’après ils liront aussi tes autres rubriques. C’est ce que tu cherches, non ? -Euh…Oui ! Enfin non ! En fait, j’en sais rien, et puis, du cul, il y en a déjà,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 17:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 novembre 2012

13 Sandy mental

(Sandy) Besoin d’un coup de balai énergique dans votre mental ? Urgence de dynamiter votre côté plan-plan ? Marre de la routine bourge-consumériste-niannian-bêlante ? Envie d’un sacré remontant qui vous secoue comme un cocotier ? Un truc qui vous explose la tête ? Pas du thé vert à la Amélie N ! Pas non plus de substance chimique, ni d’herbes hallucinogènes qui modifient votre état de conscience ! Non, tout simplement de la littérature, de celle qui allume les mèches et explosent les carcans. Vous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 10:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 novembre 2012

12 La jouissance d'être (bis) (J'ai trouvé le mode d'emploi)

Nom d’un petit bonhomme, me suis-je dit à moi-même dans mon for intérieur, la décortication de l’idéologisme par Misrahi est franchement explicite. On ne peut pas faire plus lumineux. Pour tout dire, ces explications m’ont transpercé au point de me transformer en idéologisant repenti. Mea Culpa, on ne m’y reprendra plus, c’est promis. Par la suite, j’ai persévéré et dévoré à petites doses quotidiennes les autres chapitres de ce livre. Eh bien, figurez-vous, ma vie s’en est trouvée métamorphosée. Je vous assure que c’est la vérité. Cet... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]