27 janvier 2015

119 Abdelwahab Meddeb

  Par Invité de  BibliObs Par Hind Meddeb, journaliste et réalisatrice franco-tunisienne, fille du grand intellectuel Abdelwahab Meddeb, récemment disparu. Hind Meddeb.  (©Frédéric Rébéna / L'Obs) L'innommable s’est produit ce mercredi 7 janvier à Paris. J’aurais voulu que mon père, Abdelwahab Meddeb, soit là pour partager ma douleur, et entendre sa voix s’élever contre la barbarie, déconstruire encore et encore le discours de propagande islamiste. Une fois de plus, depuis sa... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2015

118 Quinze ans

  En 1960, j’avais quinze ans, comme Dell. Comme lui, j’aimais mon père et ma mère. Est-ce que je les connaissais pour autant ? Non, je ne savais pas qui ils étaient en réalité. Je connaissais encore moins leur relation. S’aimaient-ils ? Aujourd’hui je pense que non comme Dell le pense aussi à propos des siens. Le fait de ne pas être capable de répondre à cette question pose déjà question. S’ils s’aimaient, je l’aurais vu ou senti, non ? Je ne me poserais pas cette question.  Aujourd’hui, tout comme Dell, je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 11:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2015

117 "Je ne suis pas Charlie"

Schlomo Sand : « Je ne suis pas Charlie » mardi 13 janvier 2015 par  Shlomo Sand              Rien ne peut justifier un assassinat, a fortiori le meurtre de masse commis de sang-froid. Ce qui s’est passé à Paris, en ce début du mois de janvier constitue un crime absolument inexcusable. Dire cela n’a rien d’original : des millions de personnes pensent et le ressentent ainsi, à juste titre. Cependant, au vu de cette épouvantable tragédie, l’une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 12:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2015

116 Sans titre

Posté par Pierre Ferin à 10:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2015

115 Nous ne sommes pas seuls sur cette terre

  La plupart des humains croient que la planète leur appartient. Ils s’imaginent être les seuls êtres vivants importants sur leur terre. Ils ne considèrent pas les animaux, encore moins les insectes. Ils n’apprécient que les animaux dits de compagnie qu’ils prennent souvent pour des humains comme eux et qu’ils exploitent à leur guise. Tous ces êtres vivants pourtant sont parfaitement adaptés à leur environnement : ils sont calmes et perçoivent à travers leurs organes de sens l’angoisse et la dangerosité qui sourdent des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 14:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2014

114 GRCP versus l'amour

Evidemment, c'est l'évocation de la (grande) révolution culturelle (et prolétarienne) chinoise - maoïste (GRCP)- qui m'a fait sortir de ma tannière pour aller voir le film. Je fais partie de ceux qui furent séduits un temps par l'épopée chinoise, mais aussi parmi ceux qui en sont revenus (de loin). Je reste cependant stupéfait devant la réussite chinoise actuelle. Ce qui m'avait attiré à l'époque, c'est cette idée simple et utopique d'en finir avec la hiérarchisation entre travail manuel et intellectuel.... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 21:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 décembre 2014

113 Soleil, douceur, ciel bleu

Intermède en attendant de terminer le gros livre que je tiens dans les mains. Si vous écarquillez vos yeux, vous apercevrez le père Noël (en rouge) sur le bateau de la première photo, arrivant par la mer le 24 décembre à Port-Vendres,15h, soleil, ciel bleu, 16°, les enfants agglutinés sur le quai l'attendant impatiemment.         (celui qui n'a pas reconnu Collioure lève le doigt) (douceur d'un crépuscule d'hiver sur Collioure)    
Posté par Pierre Ferin à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2014

112 Improbables cadeaux de Noël (et Nouvel An) !

Je me suis laissé rattraper par l’ambiance mercantile générale. Le petit Jésus m’a convaincu de me faire un cadeau à moi-même. On n’est jamais si bien servi que par soi-même. Je ne suis pas sûr que ce soit lui qui l’ait dit. Figurez-vous que je me suis acheté deux livres pour 38€. Un pour Noël, l’autre pour le Nouvel An. Je commence donc par celui de Noël. J’étais excité rien qu’à le commencer. Ce fut une douche froide. Je n’arrivais pas à me dépatouiller des concepts abstraits qui s’étalaient sur toutes les pages même s’ils étaient... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 14:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 décembre 2014

111 Guimauve glauque

  Le monde est divisé en deux : celui des simples gens comme vous et moi et celui des stars planétaires. Les gens simples sont pris pour ce qu’ils sont, d’honnêtes travailleurs ayant beaucoup souffert dans leur jeunesse, en général. Les stars sont adulées pour ce qu’elles ne sont pas, des êtres extraordinaires. Il paraît que la beauté foudroyante d’une femme n’est pas un cadeau pour celle qui la possède, mais la laideur est-elle un cadeau du ciel ! La beauté d’une femme s’offre à la concupiscence des hommes qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 11:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 décembre 2014

110 N'insistez pas !

  Elle écrit bien. Elle vend beaucoup de bouquins. Elle écrit des nouvelles pour les magazines de mode. Elle est à la mode. J’ai lu un recueil de ces nouvelles pour me reposer de la sauvagerie humaine de la semaine dernière. Je suis tombé dans la vacherie humaine. En suis resté mi-figue mi-raisin, j’aime j’aime pas, de la compassion pour une héroïne naïve à celle pour un vieil écrivain renommé qui se fait plumer, historiettes de ressentiment aussi, c’est bien vu, c’est superficiel, c'est mondain,  je trouve... [Lire la suite]
Posté par Pierre Ferin à 14:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]