C’est toujours pareil avec les « tradis », il faut regarder sous le tapis pour comprendre. Pourquoi n’acceptent-ils pas qu’une minorité (les ci-devant homosexuel-le-s) ait les mêmes droits que la majorité hétérosexuelle avec le mariage pour tous ? La loi est pourtant votée mais ils continuent de s’acharner (au risque de piétiner la démocratie ?). Si vous regardez la surface du tapis, ils ont balayé (vite fait) toutes les poussières repoussantes…non ils ne sont pas homophobes, non ils ne sont pas racistes, oui, ils sont juste pour la famille tradi un homme une femme des enfants et basta. Ne leur dites pas, mes chérubins, comme je le pensais jusqu’à hier, qu’ils sont stupides ou naïfs de croire en une recette unique qui, tout le monde le sait, n’a jamais bien marché, hein, ce n’est pas parce qu’une famille est composée traditionnellement qu’il y a de l’amour en son sein, n’est-ce pas, il faut être aveugle et sourd pour ne pas comprendre cela. D’ailleurs ils le savent aussi bien que vous et moi. Comme je l’ai déjà crié ici, ce ne sont pas un homme-une femme qui sont le plus nécessaire pour élever des bambins, c’est de l’amour qu’il faut avant tout, c’est tout. N’importe quel enfant sait cela. Ils le savent aussi. Il y a donc autre chose dans leur mouvement que je ne saisissais pas. Alors, quand j’ai vu apparaître devant la caméra de BFMTV le citoyen cardinal Philippe Barbarin et son visage poupin (à lui donner le bon dieu sans confession), pris sur le vif de la manif contre le mariage pour tous du dimanche 2 février 2014,

 

Philippe-Barbarin

 

j’ai sursauté, ou plutôt toutes mes années d’obscure jeunesse et de sexualité refoulée au sein de la sainte et très catholique Église romaine, me sont remontées par l’œsophage en un hoquet bilieux, et soudain j’ai compris. Ces gens-là, mesdames et messieurs les jurés, se fichent comme de leur première hostie des homos comme ils disent, non, ces gens-là défendent une seule idée, fondamentale à leurs yeux, qui est…qui est… la domination masculine pardi ! Mais bon sang c’est bien sûr !  S’il y a une chose qu’ils exècrent par-dessus tout, c’est bien l’égalité entre les femmes et les hommes que nos sociétés s’attachent peu ou prou à installer. Qui personnifie mieux dans nos sociétés cette domination masculine depuis des siècles sinon l’Église et les religieux monothéistes ? Qui incite à revenir sur les droits des femmes à disposer d’elles-mêmes : gagner leur vie, se marier ou pas, avoir des enfants ou pas, s’avorter ou pas, coucher ou pas, etc. ?

Au fond d’eux-mêmes, la plupart de ces gens doivent exécrer la démocratie (je ne parle pas des croyants en général mais des prosélytes). Ceci est en parfaite cohérence avec le fait qu’ils détiennent la vérité révélée par dieu lui-même depuis plus de deux mille ans. Je suis très curieux de savoir comment cela va évoluer avec François. Je parle du pape, voyons !

 

7769359264_la-manif-pour-tous-du-2-fevrier-2014-a-paris